Campagne « Mister Rubber Europe »

Disponible en français / Available in english

Rien ne sert de courir, il faut partir à point, disait La Fontaine dans le lièvre et la tortue…

Il est vrai, la campagne pour Mister Rubber Europe 2018 a été lancée il y’a une semaine, cette élection voit concourir 8 candidats venus de 8 pays.


Depuis l’ouverture des votes, la campagne bat son plein et les nombreux candidats défendent à juste titre leur candidature sur les réseaux sociaux.

Et moi ? Il est vrai que je n’ai pas posté de photo, pas de vidéo, que je n’ai pas fait campagne sur les réseaux sociaux et que je reste discret.

Pourquoi ?

Ne croyez pas que je ne m’intéresse pas à l’élection européenne, bien au contraire, mais je souhaite avoir une approche différente de celle-ci, une approche qui me ressemble…

J’ai été élu le 18 novembre dernier au titre de Mister Rubber France, grâce à votre confiance et à votre soutien.

Lors de cette élection, j’avais promis que mon mandat serait consacré à m’investir pour promouvoir toutes les personnes qui font la force de notre communauté et pour aider chacun à trouver sa place.

C’est ce que je fais depuis deux mois. Même si je reste, il est vrai assez discret, je travaille activement (car être mister c’est avant tout beaucoup de travail, de la passion, du temps et du bénévolat) :

– J’ai lancé l’initiative #BeYourself, permettant à chacun de partager son histoire et faire savoir à chacun, se découvrant fétichiste, qu’il n’est pas seul. Initiative qui sera mise en ligne dans les prochains jours…

– J’ai participé à la vidéo inter-mister concernant la journée mondiale de lutte contre le sida.

Et, malgré les fêtes, il n’y a pas un jour ou je n’ai pas travaillé sur mes projets :

– Il m’a fallu développer un site pour la publication des participations à l’initiative #BeYourself,

– J’ai mis en ligne mon site web (samrber.com) pour promouvoir mon mandat.

– J’ai créé de nombreux contacts et supports promotionnels (communiqué de presse, flyers, panneaux,…)

J’ai d’ailleurs la fierté de vous annoncer que j’arpenterai, avec l’accord et la collaboration de l’organisation de la Leather & Fetish Pride, les allées des Darklands, à Anvers, pour promouvoir l’initiative #BeYourself à l’aide d’une pancarte avec laquelle chacun pourra, fièrement, se prendre en photo.

Il m’a aussi, durant cette période, fallu préparer mes nombreux voyages pour aller promouvoir le latex en France et dans toute l’Europe (Manchester, Anvers, Varsovie, Berlin…).

Et comme j’en ai parlé lors de ma campagne, les prochaines semaines verront :

– Le lancement  d’un site dédié au latex (et au fétichisme au sens large), un site sur lequel je veux partager des conseils, mettre en avant notre communauté, proposer des vidéos, des liens utiles, des interviews, mais aussi parler de safe sex, bdsm, drogues…

Un site qui représente un travail important, dont la programmation vient d’être terminée. Place désormais au contenu avant son lancement !

Alors pourquoi, dans le lot de tout ce travail, je n’ai pas pris le temps de « me vendre » pour l’élection européenne ?

Tout simplement, car avoir une écharpe, c’est bien, mais en faire quelque chose… C’est mieux !

Je pourrais simplement, après avoir reçu le titre français, me reposer sur mes lauriers et arriver à l’élection européenne en promettant un tas de choses que je ne tiendrais pas. Mais ça, ce n’est pas moi ! Ce n’est pas ce qu’on attend de moi non plus !

Mon programme, vous le connaissez déjà tous, il est le même que celui que j’ai défendu en France. Mon histoire est la même partout dans le monde, les problématiques sont les mêmes que ce soit en France, en Europe ou ailleurs. Je n’ai pas besoin de refaire 13 vidéos pour présenter ce qui me tient à cœur, je n’ai pas besoin de ressortir un programme tout neuf alors qu’on m’attend déjà sur celui pour lequel je me suis battu en France.

Aujourd’hui, si ma campagne européenne reste discrète, c’est, car j’ai l’intime conviction qu’un mister, déjà détenteur d’un titre national qui se présente à une élection plus importante, doit défendre, non pas un programme ou des promesses, mais ce qu’il a fait ou ce qu’il fait du titre qu’il a d’ores et déjà entre les mains.

Pour ma part, contrairement aux autres candidats, mon mandat n’a que 2 mois, il est difficile d’avoir un gros bilan sur 2 mois. Et pourtant, je peux déjà vous parler du #BeYourself, du site sur le fétichisme, des contacts noués pour faire parler du latex dans les prochains mois… Je peux aussi vous parler des messages que je reçois au quotidien, me demandant de l’aide, des conseils… et auxquels je réponds un par un sans exception !

Aujourd’hui, je ne veux pas être jugé sur ce que je dis, mais sur ce que je fais !

Ma seule et unique motivation à être mister, que ce soit français ou européen (ou même international) est de mettre en avant toutes les personnes qui font la force de notre communauté, qui nous permettent de vivre notre fétichisme au quotidien. Ceux qui font la fierté de nos pays, et qui nous aident au quotidien à être fiers de nous-même.

Cela sera ma seule motivation durant cette année, et sera la seule chose que je défendrais en France, en Europe et dans le monde !

Avec ou sans écharpe, si je peux, par les initiatives que je lance, aider chacun à s’épanouir dans son fétichisme, si je peux représenter dignement cette matière que j’aime tant, je le ferais, comme j’ai toujours essayé de le faire !

Dans 10 mois, je remettrais, déjà, mon titre français à un nouveau mister qui fera, à son tour, tout son possible pour faire la fierté du latex français, et pour ma part, au terme de ce mandat, je redeviendrai un « simple » amoureux du latex comme je l’ai toujours été.

Quand on parlera de mon année, je ne veux pas que l’on parle de moi, mais de ce que j’aurais pu faire durant mon mandat et surtout de ce que j’aurais pu apporter !

Voilà pourquoi, aujourd’hui, je dépense mon énergie à mettre en œuvre mes projets le plus rapidement possible. C’est la réalisation de mon projet qui sera mon meilleur argument pour l’élection européenne !

Aujourd’hui, je me bats pour des idées, pour des actes, pour notre projet commun !

Ce projet est celui de mettre en avant une matière et une communauté.

Ce projet est celui de VOUS mettre en avant, d’être fier d’être fetish, du plus petit village aux plus grosses villes de France, d’Europe et du monde entier !

Donc non, cette fois çi, pas de longs discours, pas de jolies photographies, pas non plus de vidéos pour promouvoir ma candidature européenne mais des actes !

Si vous, et le jury, deviez m’accorder la fierté de pouvoir porter l’écharpe Européenne, ce sera sur base d’actes concrets, d’actes que nous réaliserons ensemble.

Considérez cet article comme mon discours de campagne, et si vous vous retrouvez dans mon projet, dans mes idées, dans mes réalisations, n’hésitez pas à partager et à voter pour moi à l’adresse suivante : https://form.jotform.com/73615568084969
C’est en tout cas cela que je défendrais devant le jury en février prochain !


« To run is nothing ; we must timely start. » said La Fontaine in « the hare and the tortoise » fable …

It is true that the campaign for Mr Rubber Europe 2018 was launched a week ago, with 8 candidates from 8 countries running in this election.

Since the opening of the elections,  the campaign is very active and the many candidates rightly defend their candidacy on social networks.

What about me? It’s true that I haven’t posted a photo or video, that I haven’t campaigned on social networks and that I’m discreet.

Why?

Do not think that I am not interested in the European election, quite the contrary, but I would like to have a different approach to it, an approach that is similar to my own…

I was elected last November 18 as Mr Rubber France, thanks to your confidence and support.

During this election, I promised that my term of mandate would be dedicated to working to promote all the people who are the strength of our community and to help everyone find their place.

That’s what I’ve been doing for two months. Even if I stay, it is true rather discreet, I work actively (because being a mister is above all a lot of work, passion, time and volunteerism):

  • I launched the #BeYourself initiative, allowing everyone to share their story and let everyone know, discovering that they are fetishists, that they are not alone. Initiative to be online in the coming days…
  • I participated in the inter-mister video about World AIDS Day.

And, in spite of the holidays, there was not a day when I didn’t work on my projects:

  • I had to develop a website for the publication of the contributions to the #BeYourself initiative,
  • I put my website online (samrber.com) to promote my mandate.
  • I have created many contacts and promotional media (press release, flyers, panels,…)

I am proud to announce that, with the agreement and collaboration of the Leather & Fetish Pride organization, I will be walking along the Darklands in Antwerp to promote the #BeYourself initiative with a sign with which everyone can proudly take a picture.

During this period, I also had to prepare my many trips to promote rubber in France and throughout Europe (Manchester, Antwerp, Warsaw, Berlin…).

As I mentioned during my campaign, the next few weeks will see:

  • The launch of a site dedicated to rubber (and fetishism in the broadest sense), a site on which I want to share tips, highlight our community, propose videos, interviews, useful links, but also talk about safe sex, bdsm, drugs…

A site that represents an important work, the programming of which has just been completed. Make room for the content before its launch!

So why, in the course of all this work, did I not take the time to « sell myself » for the European election?

Quite simply, because having a scarf is good, but doing something with it… That’s better!

I could simply, after receiving the French title, rest on my laurels and come to the European election promising a lot of things that I would not keep. But this is not me! That’s not what they expect from me either!

My programme, as you all know, is the same as the one I defended in France. My history is the same everywhere in the world, the problems are the same whether it is in France, in Europe or elsewhere. I don’t need to redo 13 videos to present what I care about, I don’t need to make a brand new program when I’m already expected on the one I fought for in France.

If you want to discover my french program : http://www.youtube.com/c/Samrber

Today, if my European campaign remains discreet, it is because I am convinced that a mister, who already holds a national title and is running for a more important election, must defend, not a programme or promises, but what he has done or is doing with the title he already holds.

As far as I am concerned, unlike the other candidates, my term of office is only 2 months, it is difficult to have a big balance sheet over 2 months. And yet, I can already tell you about #BeYourself, the site on fetishism, the contacts made to make talk about latex in the coming months… I can also tell you about the messages I receive on a daily basis, asking me for help, advice… and to which I respond one by one without exception!

Today, I don’t want to be judged on what I say, I want to be judged on what I do!

My one and only motivation to be a mister is to promote all the people who contribute to the strength of our community, who allow us to live our fetishism on a daily basis. Those who make our country proud, and who help us on a daily basis to be proud of ourselves.

This will be my only motivation during this year, and it will be the only thing I will defend in France, Europe and the world!

With or without a sash, If I can, through the initiatives I launch, help everyone to enjoy their fetishism, if I can represent with dignity this material that I love so much, I would do it, as I have always tried to do!

In 10 months’ time, I will be handing over my French title to a new mister who will, in turn, do everything possible to make French rubber proud, and at the end of this mandate, I will be back to being a « simple » rubbermen as I have always been.

When we talk about my year, I don’t want people to talk about me, but about what I could have done during my term of mandate and especially what I could have brought!

That’s why, today, I spend my energy to implement my projects as quickly as possible. It is the realisation of my project that will be my best argument for the European election!

Today, I fight for ideas, for actions, for our common project!

This project is about putting forward a subject and a community.

This project is the one to highlight YOU, to be proud to be fetish, from the smallest village to the biggest cities of France, Europe and the whole world!

So no, this time, no long speeches, no nice photographs, no videos to promote my european candidacy but acts!

If you and the jury were to give me the pride to be able to wear the European sash, it will be on the basis of concrete acts and actions that we will carry out together.

Consider this article as my campaign speech, and if you find yourself in my project, in my ideas, in my accomplishments, do not hesitate to share and vote for me at the following address:  https://form.jotform.com/73615568084969

That is what I will defend before the jury next February!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *